En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

VIE DE L'ETABLISSEMENT

Les 3F font des bulles

Par MICHEL ALONZO, publié le mercredi 26 février 2020 18:19 - Mis à jour le mercredi 26 février 2020 22:05
ERnc-lQXUAUdoY4.jfif
En partenariat avec Aveyron culture et dans le cadre du concours « Bulle de mémoire » organisé par l’ONACVG, les collégiens de 3F de l’annexe pédagogique de Firmi ont reçu au sein de leur classe, le  scénariste, dessinateur et coloriste aveyronnais Pascal Croci.
Dans une salle aménagée en studio de radio et sous la houlette de Mattis, Nikola et Valentine, animateurs pour la journée, les collégiens ont pu interroger lors d’une première heure l’artiste de BD afin de mieux le connaître. Une émission où l’auteur de bande dessinée à pu aux détours des questions dévoiler sa technique, son univers et ses thèmes de création…
Dans un deuxième temps, les élèves accompagnés du dessinateur et de leur professeur d’art plastique ont regagné leur classe de cours afin d’échanger et de continuer leur travail artistique : la réalisation de planches de BD qu’ils devront rendre fin mars afin de participer au concours !
Pour rappel, cette année le thème du concours est : « s’engager pour les valeurs de la République ». 
Encadrés par leur professeurs d'Histoire et Géographie, d’art plastique et d’éducation musicale, les collégiens planchent par groupes depuis maintenant plus d'un mois sur cette thématique au travers d’un lieu, d’une personne historique. Ces points de départ serviront également de liens avec les visites que réaliseront lors de leur futur séjour mémoriel au mois d'avril prochain, autour des pages du débarquement. 
Ce projet pédagogique interdisciplinaire, permet une approche toute particulière pour appréhender des compétences et des connaissances dans des matières différentes ; au travers de ce travail, nos collégiens acquièrent des savoirs de l’Histoire et des valeurs citoyenne.  Il est évident qu’à travers ce type de projet, les élèves sont pleinement investis et volontaires ; les apprentissages sont rendus plus alors faciles.
Du point de vue des élèves, ce type de travail permet de mieux comprendre les faits historiques, de s’engager dans une démarche collective, artistique et citoyenne. « Nous avons eu comme point de départ, des documents (texte, photos, témoignages…) sur des lieux et des personnes qui ont eu un engagement fort lors de la seconde guerre mondiale ; ces lieux, nous les appréhendons au travers de ces documents et ce avant de les découvrir lors de notre séjour mémoriel du mois d’avril ! » souligne un élève de la classe.
Interview à écouter ici :